Actu-vert

Actu-vert

Balkans: une sécheresse sans précédent frappe gravement l'agriculture

BELGRADE (AFP) - 25.08.2012 10:57 - Par Jovan MATIC

Une sécheresse sans précédent frappe les Balkans cet été et affecte gravement l'agriculture avec des pertes dores et déjà évaluées à plus d'un milliard d'euros dans l'une des régions les plus pauvres d'Europe.

Cette canicule hors normes, avec des températures par endroits de plus 41°C, comme en Bosnie où elle est la plus forte depuis 120 ans, fait suite à un hiver particulièrement rude, avec des températures basses et des chutes de neige record, qui a frappé toute la région.

Cet été, la pluie n'est pratiquement pas tombée sur les Balkans.

En Bosnie, les dégâts dus à la sécheresse dans l'agriculture sont estimés à entre 30% et 40% de la récolte, a déclaré à l'AFP Sead Jelec, un responsable de l'association nationale des agriculteurs.

"La valeur totale de la production agricole en Bosnie est d'environ un milliard d'euros. C'est-à-dire que les dégâts seront de quelque 300 millions d'euros", a déclaré M. Jelec.

Le maïs, mais aussi des cultures fruitières et des plantes fourragères, ont particulièrement souffert de cette sécheresse.

En Croatie, la Chambre agricole nationale a évalué les dégâts liés à la sécheresse à "plus d'un milliard de kunas (134 millions d'euros)", a déclaré son président Matija Brlosic.

L'état de catastrophe naturelle a été proclamé dans plusieurs régions, mais c'est surtout la Slavonie (est), la principale zone de production agroalimentaire du pays, qui a été ravagée par la sécheresse.

"La Slavonie a été littéralement dévastée. Les cultures du printemps sont dans un état catastrophique et on va avoir des dégâts allant de 60% à 100%", a précisé M. Brlosic.

Sur environ 1,5 million d'hectares de terres labourées en Croatie, seuls 18.000 hectares sont irrigués.

En Serbie, les premières estimations sur les pertes provoquées par la sécheresse s'élèvent à environ un milliard d'euros, a-t-on appris de source gouvernementale.

La Voïvodine (nord), connue comme étant "le grenier" du pays, a particulièrement souffert et s'attend à des dégâts évalués à 50% de la production agricole. Plus d'un million d'hectares sont touchés, surtout la culture du maïs, a-t-on indiqué de source officielle.

Le gouvernement serbe a adopté jeudi une série de mesures destinées à venir en aide aux agriculteurs dont les cultures ont été victimes de la sécheresse.

Au Kosovo, les récoltes sont de 20% inférieures à celles qui étaient prévues, a indiqué à l'AFP Safet Gerxhaliu, président de la Chambre du commerce kosovare.

Le Kosovo, qui importe environ 50% de ses besoins alimentaires, mais aussi le Monténégro voisin, grand importateur de nourriture, craignent surtout, en conséquence, une envolée des prix des aliments.

En Macédoine, les récoltes seront d'environ 20% inférieures à ce qui avait été prévu, a indiqué le ministre de l'Agriculture Ljupco Dimovski.

La canicule a eu d'autres effets dévastateurs sur la région où des dizaines de milliers d'hectares ont brûlé dans des incendies provoqués par les hautes températures avoisinant souvent les 40 degré au cours des mois de juillet et août.

Parallèlement, le niveau des cours des rivières dans la région a dramatiquement baissé, comme en Serbie, menaçant même l'approvisionnement en eau potable de certaines régions.

Les principales voies navigables, le Danube, les rivières Sava ou encore la Tisa, quoique accusant des baisses records de leurs niveaux sont encore praticables pour la navigation.

 

© 2012 AFP



26/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres