Actu-vert

Actu-vert

L’indice FAO des prix alimentaires à son plus bas niveau en presque six ans

6 août 2015, Rome – Les prix des principales denrées alimentaires de base ont atteint en juillet dernier leur niveau moyen le plus bas depuis septembre 2009 sous le double effet du glissement des prix des produits laitiers et des huiles végétales et malgré quelques hausses enregistrées pour les céréales et le sucre alors que les cours de la viande restaient stables.

fao.jpg

L’indice FAO des prix des produits alimentaires a atteint en moyenne 164,6 points en juillet 2015, soit en baisse d’un pour cent par rapport à juin de la même année, mais 19,4 pour cent de moins que son niveau d’il y a un an.

Pondéré sur les échanges commerciaux, cet indice est calculé en fonction des cours mondiaux de cinq principaux groupes de produits alimentaires de base: les céréales, la viande, les produits laitiers, les huiles végétales et le sucre.

En juillet, l’indice des produits laitiers a chuté de 7,2 pour cent par rapport à son niveau du mois précédent, en raison principalement du recul des importations de la Chine, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord face à une offre pléthorique du fait de l’abondante production de l’Union européenne.

Toujours en juillet, l’indice des huiles végétales était inférieur de 5,5 pour cent à son niveau de juin et atteignait son plus bas niveau depuis juillet  2009. Le glissement a été principalement provoqué par la baisse des cours de l’huile de palme sur le marché mondial du fait à la fois d’une production en hausse en Asie du Sud-Est, du ralentissement des exportations notamment en Malaisie, et de la faiblesse accrue des cours de l’huile de soja suite aux larges disponibilités à l’exportation en Amérique du sud et aux perspectives mondiales favorables pour 2015/16.

L’indice des céréales s’est accru de 2 pour cent par rapport à juin 2015, mais il est resté inférieur de 10,1 pour cent à son niveau de juillet 2014. Pour le deuxième mois consécutif, les conditions climatiques adverses en Amérique du Nord et en Europe ont poussé l’indice des céréales (blé et maïs) à la hausse, mais les cours du riz ont poursuivi leur dégringolade.

En juillet, l’indice de la viande est demeuré presque inchangé par rapport au mois précédent, l’augmentation des cours de la viande bovine ayant contrebalancé la chute des prix de la viande porcine et ovine alors que les cours de la viande de poulet restaient stables lire la suite sur terre-info.com



12/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres