Actu-vert

Actu-vert

Photovoltaïque au Burkina: la première usine de plaques solaires inaugurée

La société Speedtech Energy Burkina Faso a inauguré la première usine d’assemblage et de montage de plaques solaires au pays des hommes intègres, le jeudi 11 juillet 2013 à Ouagadougou. C’était en présence du ministre en Charge des mines, Salif Kaboré et de l’ambassadeur de Taïwan au Burkina, Shen Cheng-Hong.

sol.jpg

Après la réalisation de deux centrales solaires photovoltaïques respectivement au ministère en charge de l’Environnement et à la Présidence du Faso, la Société Taïwanaise Speedtech energy installe désormais une usine au Burkina. Cette structure va ainsi procéder à l’assemblage et aux montages des plaques solaires au Burkina. Selon le ministre des mines et de l’Energie, Salif Kaboré l’installation de l’usine va contribuer à la promotion des énergies renouvelables et générer plus de 60 nouveaux emplois. En outre Speedtech Energy va aider à faciliter l’accroissement de l’offre d’accès aux services énergétiques modernes et à renforcer les compétences nationales dans les activités liées à l’énergie solaire. « Cette offre de qualité et en quantité des produits d’application solaire viendra renforcer les actions déjà entreprises par le gouvernement pour soutenir le développement de l’énergie solaire dans notre pays en offrant des avantages fiscaux et douaniers sur les produits solaires aussi bien à l’importation qu’à l’exportation », a-t-il indiqué. L’ambassadeur de Taïwan au Burkina, Shen Cheng-Hong a rappelé que c’est à partir du projet bilatéral dénommé « Introduction de la technologie photovoltaïque », adopté lors de la 8ème session de la Commission mixte de coopération entre les deux pays que son pays a mis l’accent sur le financement des installations pour la période 2011-2012. « Ce projet a été reconduit lors de la 9ème session de ladite Commission mixte, avec une nouvelle dénomination à savoir « éclairage public solaire et installation d’une centrale solaire photovoltaïque » pour les années 2012 et 2013 », a-t-il ajouté. Il a fait savoir qu’à travers cette usine, Speedtech montre sa volonté de se rapprocher des bénéficiaires. Cela devrait sans doute améliorer la qualité de ses prestations, y compris le service après vente et surtout augmenter la compétitivité des prix. Hormis ces avantages, l’implantation de cette usine devra favoriser aussi le transfert de technologie entre les ingénieurs taïwanais et burkinabè. L’administrateur général de la Société Speedtech, Lucas Chiu a révélé que c’est la première fois que sa société crée une usine en Afrique. Il a justifié cette situation par trois raisons. Premièrement, c’est parce que le Burkina a en abondance le soleil. Deuxièmement, il existe des problèmes énergétiques au Burkina, troisièmement, le Burkina est le meilleur ami de Taïwan en Afrique de l’Ouest et la Zone CEDEAO constitue un grand marché potentiel. Le vice président de Speedtech Energy Burkina et directeur de l’usine, Alain Tambi Nana a précisé que l’usine va permettre de commercialiser des panneaux solaires, des kits de lampes solaires portatives, des lampadaires solaires, des batteries solaires etc. Il a assuré que les prix seront réduits du fait que les montages se fassent localement. « Juste pour l’éclairage, vous pouvez acquérir une plaque solaire de 205W à un peu plus de 100.000FCFA », a-t-il déclaré. A sa vitesse de croisière la société devrait pouvoir avoir une capacité de production de 10MW par an. La société taïwanaise Speedtech a été créée en Octobre 1990 et emploie plus de 4000 employés.

Raphaël KAFANDO



24/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres