Actu-vert

Actu-vert

Sommet de Rio: l'UE veut des engagements crédibles, se battra jusqu'à la dernière minute

L'Union européenne se battra "jusqu'à la dernière minute" pour obtenir des "engagements crédibles" durant le Sommet sur le développement durable à Rio, mais ce sera difficile, a annoncé jeudi le commissaire à l'Environnement, Janez Potocnik.

Chef de file de la délégation de la Commission, qui comptera une cinquantaine de personnes, M. Potocnik s'est voulu "optimiste", mais il n'a pas caché les difficultés et les risques d'échec de ce sommet boudé par la plupart des dirigeants occidentaux.

"Nous n'avons aucune garantie d'accord", a-t-il reconnu au cours d'un point de presse.

"Les pré-négociations organisées à New York n'ont pas débouché sur suffisamment de progrès et des jours difficiles nous attendent", a-t-il déploré.

"Le sommet porte sur des volets complexes, des questions pas faciles à gérer", a-t-il expliqué.

"Il s'agit du lancement d'un processus, et il y aura encore à faire après Rio, mais nous aimerions obtenir un niveau d'engagements crédible, irréversible, qui puisse faire comprendre qu'un changement est vraiment intervenu", a-t-il insisté.

"Nous devons nous montrer disponibles à des compromis, trouver des terrains communs sur lesquels nous entendre", a-t-il ajouté.

"Nous restons optimistes. Nous pensons qu'il faut nous engager jusqu'à la dernière minute et c'est dans cet esprit que nous partons à Rio", a-t-il conclu.

Trois autres commissaires participeront au sommet de Rio+20: Connie Herdegaard (Climat), Dacian Ciolos (agriculture), Andris Piebalgs (Développement). Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a également prévu de se rendre à Rio pour le sommet des dirigeants.

D'autres commissaires comme Maria Damanaki (pêche) ou Gunther Oettinger (énergie) qui avaient prévu également de se rendre à Rio y ont finalement renoncé par souci d'économie. Au total, la délégation européenne comptera une cinquantaine de personnes.

Quelque 130 chefs d'Etat et de gouvernement, des dizaines de milliers de responsables de collectivités locales, ONG, industriels, militants, jeunes, autochtones, ont prévu de se rendre à Rio.

Face à une planète en péril qui se dégrade à grande vitesse, le Sommet sur le développement durable Rio+20 va multiplier les discussions et les débats pour essayer, 20 ans après le Sommet de la Terre, de remettre le sujet au coeur des préoccupations et de trouver des pistes.

© 2012 AFP



13/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres